Contrôleur des finances publiques – Fiche métier

Recommandée par Francis Lefebvre Formation


CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.88
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

<h2>Recommandée par Francis Lefebvre Formation</h2>


CONTACTEZ-NOUS
01.46.00.68.88
web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

Recommandée par Francis Lefebvre Formation, la référence de la formation professionnelle dans les domaines du droit et du chiffre, Déficompta vous prépare de manière flexible aux épreuves et vous guide vers la réussite de votre examen !

Á VOTRE
RYTHME

SUIVI
PERSONNALISÉ

DIPLÔME
D'ÉTAT

ÉLIGIBLE
AU CPF

Le métier de contrôleur des finances publiques

Comme son nom l’indique, le contrôleur des finances est avant tout une instance de contrôle et de gestion financière. Pour accomplir cette mission, il est amené à vérifier quotidiennement la bonne tenue du trésor public et la comptabilité des différentes administrations, ainsi que l’usage qui est fait des subventions publiques.

De plus, il participe au recouvrement des recettes fiscales comme les impôts et gère les dépenses qui concernent les marchés publics.

Par ailleurs, en qualité de professionnel de la gestion financière, il peut aussi être amené à intervenir auprès d’établissements publics (voire d’entreprises privées), en tant que conseiller financier.

Les qualités pour intégrer ce poste

Supervisant tout ce qui a trait à l’économie de l’État, le contrôleur des finances doit faire preuve d’une grande rigueur au quotidien.

Minutieux et organisé, il doit avoir une maîtrise totale du droit public et administratif pour pouvoir prendre les décisions les mieux adaptées dans un cadre juridique bien spécifique.

Bien évidemment, ses connaissances des méthodes de comptabilité et de gestion doivent être optimales. Mais en plus de cet aspect technique, des qualités relationnelles lui sont également demandées. En effet, devant apporter une expertise, un avis extérieur aux établissements et services qu’il contrôle, il doit pouvoir convaincre les décideurs en place de la validité de ses choix budgétaires et économiques.

Comment devenir contrôleur des finances ?

On peut devenir contrôleur des finances avec seulement un baccalauréat en poche, le plus difficile étant, ensuite, de réussir le concours externe.

Ce dernier se compose de deux épreuves écrites d’admissibilité :

  • réponses à des questions ou étude de cas pratique sur des documents
  • résolution d’exercices en rapport avec la spécialité choisie (mathématique, comptabilité) ou composition de droit et d’économie

Ensuite, s’il est admissible, le candidat passe l’épreuve orale d’admission. Elle consiste en un entretien avec un jury sur les connaissances, les motivations et le dossier du candidat.

En cas de réussite, le candidat devient alors titulaire de la fonction publique. Sa nomination de contrôleur des finances publiques devenant effective après sa période en tant que stagiaire d’une durée d’un an.

Les avantages de la formation à distance Déficompta

On le constate donc que passer et obtenir le concours de contrôleur des finances publiques, n’est pas simple, d’autant plus, si on le prépare en parallèle d’une activité professionnelle.

Pour maximiser vos chances de réussir le concours, il peut être intéressant de posséder un diplôme dans le secteur de la comptabilité, comme le DCG (Diplôme de comptabilité et gestion), de niveau BAC+3. Déficompta vous prépare à distance et de manière flexible à l’examen du DCG.

École à distance de la comptabilité et de la gestion, Déficompta vous permet, en effet, d’acquérir toutes les connaissances nécessaires en comptabilité, en gestion et en fiscalité pour l’obtention de votre diplôme du DCG, et ce, à votre rythme.

Salaire et perspectives de carrière

En ce qui concerne la rémunération, elle s’élève à plus de 1700€ nets par mois. Par la suite, par concours ou promotion interne, il est possible d’accéder au poste de contrôleur principal ou d’inspecteur principal.

Mots clés associés: